st martin de mieux.fr

Accueil du site > Découvrir le village > Qui était Saint Martin ?

Navigation

Saint Martin.

Aujourd’hui, plus de 236 communes portent son nom en France et son nom de baptême est devenu le nom de famille le plus fréquent en France. Mais savez-vous qui était Saint Martin ?

Martin est né en 316 dans la province romaine de Pannonie à Sabaria (ville devenue aujourd’hui Szombathely en Hongrie). Fils d’un officier de la cavalerie romaine, il passe son enfance en Italie, à Pavie.

Vers l’âge de 10 ans, Martin veut se convertir et recevoir l’enseignement de l’Eglise chrétienne. Mais ses parents étant païens, son père l’inscrit de force à l’armée, dans la cavalerie romaine alors qu’il a 15 ans.
Affecté en Gaule, son rôle est de mener les rondes de nuit. Lors d’une de ses rondes, un soir d’hiver, alors qu’il fait route à cheval, il rencontre un déshérité transi de froid. Il sort alors son épée et découpe sa cape en deux afin de la partager avec le pauvre homme. Ce geste symbolique est devenu aujourd’hui l’anecdote la plus connue à son sujet.

A 40 ans, il obtient l’autorisation de quitter l’armée, et se rend à Poitiers rejoindre Hilaire, évèque de la ville. Ayant été homme de guerre, il ne peut pas être prêtre, il devient donc exorciste, ce qui laisse penser que Martin possédait des dons de guérisseur. Il crée à 8 kilomètres de la ville un petit ermitage : Ligugé, première communauté de moines en Gaule.
En 370, à Tours, l’évèque en place meurt. Les habitants , en 371, enlèvent Martin et le proclament évèque (ce qu’il avait auparavant refusé).
Les autres évèques ne l’aiment guère car il a un aspect pitoyable dû aux mortifications et privations excessives qu’il s’inflige, de plus il porte des vêtements rustiques et grossiers.
Devenu évèque, il continue à vivre en saint homme, crée un nouvel ermitage : Marmoutier dont les règles sont : pauvreté, mortifications et prières. Marmoutier sera la première base de propagation du christianisme en Gaule.

Voici les miracles qui lui sont attribués : jaillissements de sources, guérisons de paralytiques, de possédés et de lépreux. Il aurait même réssuscité des enfants, fait parler les muets. Il savait guérir à distance et calmer les animaux furieux et la grêle.

Des oiseaux ont même été baptisés de son nom : les martins pêcheurs. C’est en voyant ces oiseaux se disputer une pêche qu’ il explique à ses disciples que les démons se disputent ainsi les âmes des chrétiens.

Martin meurt le 8 novembre 397, à Candes sur un lit de cendres comme mourraient les saints hommes. Sa légende veut que les fleurs se soient mises à éclore en plein novembre, au passage de son corps, sur la Loire, entre Poitiers et Tours. Ce qui donnera naissance à l’expression "été de la Saint Martin"...

Sources :
Sites internet :
Wikipédia
Hermeton-belgique.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP Contact Webmaster A-L. Legallet